Prix littéraires du Gouverneur général

Couverture du livre Faire les sucres, de Fanny Britt

Faire les sucres

de Fanny Britt

Le Cheval dʼaoût

« Portrait juste et non complaisant de la société occidentale et du décalage existant entre les classes et les origines ethniques, cette œuvre brillamment écrite s’inscrit dans la lignée des grands romans nord-américains et pose une question fondamentale : quelque privilégié que l’on puisse être, peut-on vivre sans s’appuyer sur l’autre? Dans cette fresque bien ficelée et lucide, des personnages complexes traversent des crises qui ne sont pas étrangères aux paradoxes qui les habitent. »

– Comité d’évaluation par les pairs : Sophie Bienvenu, Aristote Kavungu et Andrée A. Michaud

Résumé du livre

L’argent ne fait pas le bonheur, paraît-il, mais ne donne-t-il pas l’occasion de s’arrêter, de « penser à soi » ? Comment ne pas voir l’absurdité de cette affirmation, « penser à soi », comme si ce n’était pas ce que nous faisons déjà la majorité du temps ?

Dans ce roman choral sur la dislocation progressive d’un couple, Fanny Britt creuse sans merci la question de nos privilèges. On y rencontre Adam et Marion, dont la vie auréolée de succès sera mêlée à celle de Celia, qui a compris quelque chose du monde qu’ils ne savent pas encore.

Faire les sucres parcourt d’un pas vif le Montréal prospère des foodies et des artistes du divertissement, visite une fabrique de bonbons salés sur l’île de Martha’s Vineyard, au Massachusetts, assiste aux répétitions d’une chorale anglophone, et écoute monter l’eau dans les arbres d’une érablière de la région d’Oka. Avec son étonnant talent pour orchestrer les conduites de ses personnages et révéler leurs pensées les plus secrètes, Fanny Britt, cinglante et tendre, montre comment nos vies sont liées à celles des autres, ceux qu’on aime comme ceux qu’on exploite.

Portrait de Fanny Britt

Notice biographique

Fanny Britt est écrivaine et traductrice. Elle est l’auteure de plusieurs pièces de théâtre, dont Hurlevents (2018) et Bienveillance (Prix du Gouverneur général en 2013). Ses pièces ont été créées sur plusieurs scènes du Québec et d’ailleurs, tout comme la vingtaine de traductions qu’elle a réalisées pour le théâtre (elle compte également une dizaine de traductions littéraires à son actif). Son premier roman, Les maisons (2015), a été finaliste au prix France-Québec et au Prix des collégiens. Elle a également fait paraître deux essais, Les tranchées – maternité, ambigüité, féminisme (2013) et Les retranchées – échecs et ravissements de la famille, en milieu de course (2019, finaliste au prix Victor-Barbeau). En littérature jeunesse, on lui doit les romans graphiques Jane, le renard et moi (2012), maintes fois primé, Louis parmi les spectres (2016) et Truffe (2021), ainsi que plusieurs traductions. Fanny Britt vit à Montréal, au Québec.

Photo : Justine Latour

Où trouver nos meilleurs livres

À la recherche d’excellentes lectures? Visitez le site de nos partenaires pour savoir où vous procurer nos meilleurs livres. 

49th ShelfLe Centre d'accès équitable aux bibliothèquesChapters IndigoApple Books RakutenKoboLes librairesLe réseau national de services de bibliothèque équitablesCIBA LogoSalon du livre de montreal logo

Partenaires médiatiques

Le Conseil des arts du Canada remercie ses partenaires médiatiques, qui l’aident à faire connaître la littérature d’ici.

CBC Radio-CanadaL'actualité

Soumettre un livre

Les éditeurs peuvent soumettre des ouvrages qu’ils considèrent comme exceptionnels. Les lignes directrices et les critères d’admissibilité sont accessibles au moyen du bouton ci-dessous.

Comment proposer un livre