LivresGG mot-symbole
Couverture du livre Aki-wayn-zih: A Person as Worthy as the Earth, dʼEli Baxter

Aki-wayn-zih: A Person as Worthy as the Earth

dʼEli Baxter

McGill-Queenʼs University Press

« Aki-wayn-zih, mémoire indélébile d’Eli Baxter, propose une plongée dans la culture, la langue et l’histoire anishinaabeg, une plongée qui révèle un monde riche et complexe et qui démontre l’influence capitale de la langue et du territoire sur la survie et la prospérité. À une époque où l’auteur s’inquiète de voir s’éteindre la flamme qui alimente les langues autochtones, son livre beau et simple transcende les langues, les cultures et les générations et témoigne d’un élan d’espoir radical. »

— Comité d’évaluation par les pairs : Will Aitken, Madhur Anand et Jenna Butler

Résumé du livre

Eli Baxter fait partie de la dernière génération des sociétés de l’Île de la Tortue basées sur la chasse et la cueillette. Les membres de sa génération sont également parmi les dernières personnes à parler couramment la langue anishinaabe, appelée l’anishinaabemowin.

Aki-wayn-zih est une histoire sur le territoire et sa relation spirituelle avec les Anishinaabeg, du début de leur existence sur Miss-koh-tay-sih Minis (l’Île de la Tortue) à aujourd’hui. Eli Baxter décrit la vie des Anishinaabeg avant l’arrivée des Européens, ses souvenirs d’enfance alors qu’il trappait, chassait et pêchait avec sa famille sur les terres traditionnelles visées par le Traité no 9 et son expérience en tant que survivant du système de pensionnats. Aki-wayn-zih examine le Kih-kayn-daa-soh-win (savoir) anishinaabe en tant que concept élémentaire enchâssé dans l’anishinaabemowin et explore l’histoire, la science, les mathématiques, l’éducation, la philosophie, le droit et les enseignements spirituels en soulignant l’importance culturelle de la langue pour l’identité de son peuple. En racontant dans leur langue originale des légendes ojibwées traditionnelles – fables dans lesquelles les vertus sont aussi des techniques de survie – et en donnant des directives précises pour piéger des animaux de façon experte, Baxter révèle comment le système des pensionnats l’a façonné en tant qu’individu, a transformé sa famille et a perturbé à jamais la communauté de sa réserve et d’autres communautés semblables.

Par l’entremise d’enseignements spirituels, de comptes rendus historiques et d’anecdotes autobiographiques, Aki-wayn-zih propose une nouvelle forme de narration du point de vue anishinaabe.

Eli Baxter sourit à la caméra

Notice biographique

Eli Baxter est enseignant, gardien du savoir anishinaabe, aîné et auteur publié. Il parle couramment l’ojibwé et est un survivant du système de pensionnats. Après avoir décroché un diplôme et un certificat en enseignement de l’Université Lakehead, il a enseigné pendant sept ans à Whitedog, en Ontario, avant de passer deux décennies à enseigner la langue ojibwée au sein de la Première Nation des Chippewas de la Thames. Il a créé le cours d’anishinaabemowin et de culture anishinaabe à l’Université Western, qu’il a lui-même enseigné pendant 17 ans. En 2018, il a traduit des poèmes coloniaux en ojibwé et les a récités pour l’installation Clearing de l’artiste en arts visuels franco-canadienne Kapwani Kiwanga, présentée à la Glenhyrst Art Gallery of Brant, à Brantford, en Ontario. Marié et père de deux filles adultes, Eli Baxter vit à London, en Ontario.

Photo fournie avec l’aimable autorisation d’Eli Baxter

49th ShelfLe Centre d'accès équitable aux bibliothèquesChapters IndigoApple Books RakutenKoboLes librairesLe réseau national de services de bibliothèque équitablesCIBA Logo

Partenaires médiatiques

Le Conseil des arts du Canada remercie les partenaires médiatiques des LivresGG 2023 qui l’aident à faire connaître la littérature du Canada.

CBC Radio-CanadaL'actualité

Proposer un livre

Les maisons d’édition peuvent soumettre des œuvres qu’elles considèrent comme exceptionnelles. Les lignes directrices et les critères d’admissibilité sont accessibles au moyen du bouton ci‑dessous.

Comment proposer un livre