Prix littéraires du Gouverneur général

To the River de Don Gillmor

To the River: Losing My Brother

De Don Gillmor

Random House Canada/Penguin Random House Canada; distribué par l'éditeur

Résumé du livre

Au printemps de 2006, Don Gillmor se rend à Whitehorse pour reconstituer les derniers jours de la vie de son frère. Le camion et le chapeau de cowboy de ce dernier ont été retrouvés au bord du fleuve Yukon, tout près de la ville, en décembre. La famille de David, sa deuxième épouse et ses amis ont tous des théories différentes pour expliquer sa disparition. Certains pensent qu’il se serait enfui; d’autres, qu’il aurait été victime d’un acte criminel. La plupart croient cependant que David, un musicien de talent de 48 ans, sur le point d’abandonner son mode de vie de fêtard pour un emploi stable, est entré intentionnellement dans l’eau en marchant. Six mois après sa disparition, au moment où Don s’apprête à parcourir le fleuve à la pagaie pour chercher des indices, le corps de David est retrouvé. Le voyage en canot de Don prend alors la forme d’une commémoration et d’un processus de deuil.

Si David a droit au repos, il en va tout autrement pour ses survivants. Comme l’écrit son frère : « Lorsque les gens s’enlèvent la vie, parmi les choses qu’ils laissent derrière eux, il y a le suicide lui-même, un suicide qui finit par nous habiter. Ce qui m’habitait seulement en partie au début a fini par prendre en moi toute la place. » Dans cet ouvrage à la fois tendre, exploratoire et étonnant, Don Gillmor fait découvrir cet univers à tous ceux d’entre nous qui se demandent pourquoi les gens s’enlèvent la vie. Et pourquoi, pour la première fois de l’histoire, ce ne sont pas les adolescents ni les personnes âgées qui présentent le taux de suicide le plus élevé, mais les gens — et surtout les hommes — dans la quarantaine et la cinquantaine. 

« Utilisant une prose d’une grande précision, Gillmor livre une œuvre saisissante d’honnêteté et d’une tristesse déchirante. Qu’il traite de la vie et de la mort de son frère ou de la masculinité chez les Blancs d’âge mûr, l’auteur impressionne par sa compréhension tranquille des choses. À un certain moment il demande : « Qu’avons-nous comme point d’ancrage? » Sa sagesse durement acquise nous ancre dans le moment présent et au-delà. »

Comité d’évaluation par les pairs : Ross King, Rachel Lebowitz, Marina Nemat

Don Gillmor
Don Gillmor
Photo : Ryan Szulc

Notice biographique : Don Gillmor

Don Gillmor est l’un des écrivains les plus accomplis du Canada. Il est l’auteur du livre Le Canada : une histoire populaire (paru en deux volumes), un livre à succès primé. Il a reçu le prix du Concours canadien de journalisme ainsi qu’un Prix du magazine canadien pour son travail journalistique sur le suicide. Don Gillmor est également l’auteur des romans Kanata, Mount Pleasant et Long Change, qui ont tous connu un grand succès critique, ainsi que de neuf livres pour enfants. Deux de ces livres ont été finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général. Il vit à Toronto, en Ontario, avec son épouse et ses deux enfants.

49th ShelfConseil des Bibliothèques Urbaines du Canada Le Centre d'accès équitable aux bibliothèquesChapters IndigoApple Books RakutenKoboLes librairesLe réseau national de services de bibliothèque équitablesLes Voix de la Poésie

Partenaires médias

CBC Radio-CanadaL'actualité